La monnaie n’est qu’une valeur économique parmi les autres mais sert de référence dans la mesure des échanges. Hier seules les banques s’octroyaient le pouvoir de noter les flux dans des ordinateurs. Aujourd’hui, grâce à Internet, les réseaux décentralisés en pair-à-pair permettent d’assurer cette tâche. Ainsi a vu le jour le Bitcoin et ainsi vient de voir le jour la première monnaie libre de production ! Si vous souhaitez participer à cette expérience, rien de plus simple : inscrivez-vous sur Cesium, la plate-forme d’échanges et de gestion de votre compte, puis demandez vos certifications sur le forum officiel. Une fois certifié(e), votre compte sera alimenté quotidiennement de son Dividende Universel. Pour ceux qui découvriraient les monnaies libres, il faut savoir que ce Dividende augmente avec le temps pour suivre l’augmentation de la masse monétaire et ainsi avoir un poids constant dans l’économie aussi bien dans l’espace que dans le temps. Cette augmentation est calculée pour suivre le renouvellement de la population (environ 80 ans). Ce qui permettra le développement d’une économie respectant la neutralité des échanges. Celui qui crée la monnaie, choisit le modèle de société qu’il souhaite. Et si ce pouvoir revenait aux citoyens ? Pour en savoir plus sur le lancement de Ğ1, rendez-vous sur l’annonce officielle.